samedi 27 février 2010

Un sillon de sueur

Ethiopie, Shashemene. Voilà c'est fini. La route du marathon se brise ici dans une impasse où des militaires jouent de la chicotte pour brutaliser quelques mendiants. De l'eau, de l'eau, on se bat pour quelques gouttes. La sueur creuse son sillon sur ces visages en souffrance.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire