vendredi 19 mars 2010

Epaule contre épaule

Doha, Qatar 2010. Epaule contre épaule. Face contre terre. Blanc comme noir, sans aucun miroir. Sans reflet, sans effet. Pour basculer sans reculer. Le pentathlon comme un marathon. Un 800 pour une ultime interrogation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire