mercredi 3 mars 2010

De marbre et de velours

Berlin, Mondial 2009. J'aurai aimé m'assoir aux côtés de Bob. Sans rien dire. Discrètement, pour ne rien lui voler. Assis sur cette pierre froide, à ressentir la vapeur chaude d'un monde bouillant. En orbite au dessus de cet anneau céleste. Les deux coudes sur les genoux pour retenir le temps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire